Montpezat-sous-Bauzon

Vivre à Montpezat :: Agenda loisirs et culture

  • - Du 24 avril au 30 septembre

Appel à photos pour le mois du film documentaire 2018

DU 2 au 30 NOVEMBRE LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE A LA MEDIATHEQUE
Sera à l’honneur le GRAND-NORD : Alaska, Sibérie, Groenland et nord des pays suivants : Canada, Russie européenne, Norvège, Suède, Finlande

Dans le cadre du mois du film documentaire en novembre, la médiathèque a lancé en 2011 un cycle de plusieurs années sur le thème du voyage et de la découverte d’autres contrées du monde. L’édition 2018 portera son focus sur le GRAND NORD.

Comme lors des précédentes éditions, une exposition de photographies réalisées par des ardéchois pourrait être mise en place à la médiathèque en novembre et décembre.

Si vous avez voyagé et réalisé des photographies dans ces pays que ce soit récemment ou il y a longtemps, et si vous êtes d’accord pour laisser présenter ces documents dans le cadre de cette exposition, nous vous invitons à prendre contact au plus tôt avec la médiathèque.
tel 04 75 87 29 41, courriel : bm-montp@inforoutes-ardeche.fr

détails détails


  • - Du 7 au 30 août

Exposition photographique de Michel Rissoan "Aït Séghrouchen, Hommes Libres"

La médiathèque de Montpezat vous propose de découvrir une exposition photographique de Michel Rissoan "Aït Séghrouchen, Hommes Libres".
Aux heures d’ouverture.

détails détails

Aït Séghrouchen : Hommes Libres

Après un long voyage de 4 jours, en voiture et en bateau, l’arrivée à Gourrama me transporta 500 ans en arrière. La grande place en terre battue de Gourrama, le coeur de la ville qui compte 12000 habitants, était occupée par quelques stands vendant, à même le sol, des habits et des objets d’occasions, dont personne chez nous ne voudrait. Les hommes en djellaba et enturbannés de couleurs unies, les femmes en robes longues aux couleurs vives et chatoyantes, portant des foulards, contrastaient dans cet univers moyenâgeux. J’étais projeté dans un autre monde, dans une autre réalité, ici tout est utile rien ne se perd, tout a un sens. Un vrai choc des cultures, mais je me sentais bien, ces gens m’interpellaient, me fascinaient, j’étais curieux de les connaitre…

J’entrais chez « Tata », elle s’appelle en réalité Harou, mais tout le monde lui dit « Tata » car c’est elle qui garde les enfants nomades, ces 7 neveux et nièces, pour qu’ils puissent aller à l’école. Elle habite une ancienne synagogue. Relogée ici par la mairie après avoir perdu son mari nomade. Ma première impression en entrant dans la cour et une impression étrange, la vétusté et le dénuement le plus complet dans lequel ils se trouvent et la vie qui grouille avec tous ces enfants, les soeurs et les amis qui viennent rendre visite, tous sourient et respirent la bonne humeur, la joie d’être ensemble et partager ces moments simples de tous les jours. L’hospitalité marocaine n’est pas un vain mot, Tata m’accueille comme un membre de sa famille, rien n’est trop beau pour me faire plaisir, elle n’a rien mais me donnerait tout. C’est une femme impressionnante, toujours le sourire et ne se plaint jamais.

Quelques jours plus tard, nous nous rendons chez son frère Haddou Ahardane qui est nomade, Il a planté sa tente, pour l’hiver, à une vingtaine de kilomètres de Gourrama. Arrivé sur place, l’immensité du désert vous saisit, vous vous sentez tout petit perdu au milieu de nulle part des cailloux à perte de vue et la montagne au loin qui forme une muraille infranchissable. Un petit vent du nord glacial qui pourrait ressembler à la bise de chez nous (Le Mistral) nous rappelle que nous sommes en hiver, même au Maroc. La tente est là, à côté un enclos fait de buissons pour parquer les chevreaux et les agneaux et rien d’autre. La tente sert surtout pour dormir, tout le reste se fait en pleine air. Haddou a tué un chevreau pour notre venue et Berri a préparé le thé. Ils ont dû parcourir plusieurs kilomètres pour trouver du bois pour cuir la viande et faire bouillir l’eau du thé. Les enfants, surtout les 3 petites filles sont farouches et méfiantes au premier abord, mais finissent par nous faire confiance, un jeu entre elles et nous commence à s’installer, fait de curiosité et d’envie de se connaitre. Leur regard d’un bleu intense vous transperce et la beauté les habite malgré la crasse et les haillons quelles portent. Quel avenir les attend, l’ignorance la plus totale dans laquelle elles se trouvent ne laisse présager rien de bon. La précarité de leur situation n’est pas faite pour rassurer. Si rien n’est fait pour leur venir en aide afin qu’ils puissent vivre décemment en nomade fier qu’ils sont alors dans 10 ans les Hommes Libres « Aït Séghrouchen » ne seront plus, ils rejoindront les nomades sédentarisés de Gourrama et viendront par la suite grossir la population de réfugiés chez nous, en France et en Europe.
Michel RISSOAN.

PDF - 14.8 ko
Biographie Michel Rissoan


  • - mercredi 15 août

Concours de boules lyonnaise

Concours de boules Lyonnaises 16 doublettes (licence obligatoire), place de la Paix et Verre à Soi.
Organisation : Le Clos de la Prade

  • - jeudi 16 août
  • - jeudi 23 août

L’A.E.A.M vous propose une visite commentée du village

L’Association des Enfants et Amis de Montpezat vous invite à une visite commentée du village.
Rdv à 9h45, place de la poste.
Possibilité de réserver une visite hors période indiquée pour un groupe de 10 personnes minimum sur réservation au 06 12 90 31 21.

détails détails


  • - vendredi 17 août

Femmes berbères, trois voix dans le désert : La Kahéna, Taos Amrouche et Mririda N’Aït Attik,

La médiathèque de Montpezat vous invite à découvrir La Kahéna, Taos Amrouche et Mririda N’Aït Attik avec JEAN-MARIE SIMON, ethno-conteur.
On connaît mal en France ces héroïnes de l’histoire et de la culture berbères. Trois femmes, trois destins exceptionnels depuis la reine guerrière Kahéna qui, au VII éme siécle se dressa dans les Aurès contre l’envahisseur arabe, en passant par Mririda N’Aït Attik, poétesse de la Tassaout (Maroc) découverte en 1927 par René Euloge et jusqu’à l’Algérienne Marguerite Taos Amrouche, écrivaine d’expression française et interprète de chants traditionnels berbères décédée en 1976. Avec elles nous allons découvrir tout un monde de guerre, d’amour et de liberté à travers une sensibilité qui, par-dessus ses différences inévitables, ses archaïsmes, s’avère proche de nos valeurs les plus précieuses, celles qui font la grandeur de notre Humanité.  _ Médiathèque de Montpezat, 17h30, entrée libre.

détails détails


  • - Du 17 au 20 août

Fête votive 2018

PROGRAMME CI-DESSOUS :

détails détails


  • - samedi 18 août

Rock’n rouge

L’association La Messicole vous propose Le Petit Chaperon Rouge dans une version rock’n roll et cabaret rap.
C’était pas prévu. Fallait juste qu’elle aille porter la galette à grand-mère. Mais ça carnage à l’intérieur elle en a trop gros sur le cœur. Alors son conte, elle va lui faire la peau… Un texte explosif écorché et crashé. Un conte moderne, radical et sans concession. Une claque jouissive rock’n roll et à fleur de mot
20h30
Renseignements 09 54 29 69 42 ou contact@messicole.fr

  • - mardi 21 août

"LE FABULEUX DESTIN DE FLORA TRISTA", conférence de Jeanne Ménassé

Voulez-vous mieux connaître Flora Tristan ? Cette figure féminine du 19ème s. à la fois femme de Lettres, utopiste, féministe et personnage d’exception vous surprendra par sa modernité....
Lors d’une rencontre à la Médiathèque de Montpezat à 17H30, Jeanne Ménassé propose de retracer les grandes étapes du « fabuleux destin de Flora », en s’appuyant sur ses écrits (surtout son Journal du Tour de France), sur ses analyses et ses perspectives à la veille de la Révolution de 1848. Flora Tristan a séjourné 8 semaines à Lyon en 1844 et note dans son Journal ses réflexions, sentiments, réunions, visites aux notables de la ville et dans les ateliers des canuts, etc…
Médiathèque de Montpezat, 17h30, entrée libre.

détails détails

Dans le cadre des journées du patrimoine, J. Ménassé a réalisé une promenade contée intitulée : « Sur les pas de Flora Tristan à Lyon ». Dans la suite de cette présentation, le Musée historique (Musée Gadagne) l’a sollicitée pour effectuer des visites commentées mensuelles.

Tout récemment encore, en juin 2018, Jeanne Ménassé a participé à un festival de contes avec une mini-conférence sur Flora T​ristan ​ et cela fut une nouvelle expérience de faire vivre Flora au présent... Décidément cet intérêt est récurrent, peut être rebondissant....En tout cas il traduit de sa part une passion à partager.


  • - samedi 25 août

Zumaya Verde en concert

L’association La Messicole vous propose un concert de Zumaya Verde.
Le duo de chant A tue-tête présente un joyeux cortège de chants afro-colombiens et de chansons d’Amérique du Sud, accompagnés de percussions corporelles. Mélodies vibrantes portées par des voix à nu, histoires inspirées, rythmes entêtants... sont les ingrédients du voyage
20h30
Renseignements 09 54 29 69 42 ou contact@messicole.fr

  • - mardi 28 août

"LA GENÈSE DE L’OPERA BASTILLE, un chantier phénomènal" CONFERENCE EN IMAGES DE YVAN BALP chef de projet sur cette opération pendant 5 ans en qualité de collaborateur d’architecte

La médiathèque de Montpezat vous propose une conférence en images de YVAN BALP chef de projet sur cette opération pendant 5 ans en qualité de collaborateur d’architecte :"LA GENÈSE DE L’OPERA BASTILLE, un chantier phénomènal".
En 1989, un nouvel opéra a été inauguré à Paris.
Il s’est inscrit alors dans ce qui s’est appelé un programme de « Grands Projets » : Le Grand Louvre, Le Ministère des finances, l’Institut du Monde Arabe, La Tête Défense.
Vous découvrirez pourquoi l’État a voulu se doter d’un nouvel opéra en 1981, pourquoi ce dernier a failli être stoppé en 1986, ce qu’il comporte comme équipements, comme technicité, et quelle est la rotation des opéras qui peuvent s’y succéder.
Il vous sera présenté plus de cinq années dédiées à l’élaboration de ce projet, et à la confrontation aux technicités nouvelles.
Enfin vous parcourez cette opération aux travers de photos d’équipements, de photos d’un chantier de de 150.000m2, et d’un film sur la grande salle qui vous dévoilera la première ouverture de rideau.
Ce bâtiment sera livré le 14 juillet 1989, comme les autres grands projets.
Médiathèque de Montpezat à 17h, entrée libre.

détails détails


Suivre l'actualité de cette rubrique   rrs20   ical

- Haut de page - Accueil - Aide - Mentions légales - rss -